Voyager en avion avec une trottinette électrique, faisable ou pas ?

Nombreux sont les avantages quotidiens d’une trottinette électrique. Vouloir l’emmener avec soi devient alors naturel quand on part en vacances. C’est dangereux pourtant lors des voyages en avion du fait qu’elle est équipée d’une batterie en lithium.

Ce matériau est reconnu comme étant facilement inflammable donc le danger est présent quand on a ce type de produit à bord. Il faudra alors, respecter à la lettre les règles mises en vigueur par les réglementations internationales à ce sujet..

Quel danger représente la batterie lithium en avion ?

trottinette electrique en voyage

C’est une question de sécurité majeure, car les risques sont énormes. Ces produits sont susceptibles de produire un court-circuit et ainsi s’enflammer. Elle pourrait provoquer une panne plus ou moins grave dans les dispositifs électriques de l’appareil. La prudence est donc de mise.

Il en existe deux sortes :

  • Les batteries lithium- ion rechargeables. Utilisées dans les téléphones et d’autres petits appareils (cliquez ici pour bénéficier de conseils pour bien choisir votre batterie de trottinette électrique : http://roues-libres.com/trottinette-electrique/batterie-trottinette-electrique).
  • Et celles qui ne le sont pas appelées lithium métal ou piles au lithium primaires.

Elles représentent toutes deux les mêmes risques pendant les voyages en avion.

Les conditions à satisfaire pour embarquer une trottinette électrique en avion

voyage avec une trottinette electrique

Les compagnies aériennes sont très strictes quant aux restrictions vis-à-vis du transport des batteries en lithium. Il faut en premier lieu trouver un acceptant qui laisse monter ce genre de matériau à bord. Ces interdictions ne concernent pas que les trottinettes électriques. Tous les appareils comprenant des batteries en lithium en sont concernés.

Donc, avant d’embarquer votre trottinette dans vos bagages, l’idée de louer une trottinette électrique sur place est aussi à étudier. Ceci vous allégera des nombreuses procédures à suivre impérativement si vous tenez à tout prix à emmener la vôtre. Pour ne pas mettre en péril votre sécurité, et celui de toutes les autres personnes à bord de l’appareil.

Pour pouvoir voyager en avion, l’énergie de la batterie de la trottinette doit être en dessous de 160 Wh. Dans ce cas, elle est autorisée en cabine et en soute. Et vous pouvez même apporter des batteries supplémentaires en cabine, mais limitées à 2 par personne. Sans négliger les règles de sécurité relatives à cela.

Pour les batteries en lithium d’une énergie moins de 100Wh, vous n’aurez même pas besoin d’en aviser la compagnie aérienne. Si votre batterie est au-dessus de 160 Wh, la seule solution est de passer par le FRET. Pour vous aider à faire le calcul de l’énergie de votre batterie, il suffit de multiplier la tension (en Volts) par la puissance (en Watts).

Assurez-vous que les bornes des batteries soient bien isolées. L’emballage en lithium de celle-ci doit être résistant, hermétiquement scellé et parfaitement isolant. Et une fois dans l’appareil, leur emplacement doit être stable et bien calé.

Sous certaines conditions, un suremballage est aussi possible. Cela dépendamment du poids du colis et après avoir passé un test de chute d’une certaine hauteur. Le colis est souvent accompagné d’un étiquetage particulier et de l’inscription « overpack ».

Assurer sa trottinette avant d’embarquer 

Une fois toutes les conditions réunies, et que vous êtes enfin prêt à partir en vacances avec votre moyen de transport favori dans les bagages, n’oubliez pas de souscrire à une compagnie d’assurance un contrat adéquat vous permettant de vous protéger vous et votre trottinette en toutes situations. 

Faire assurer sa trottinette contre le vol vous garanti de voyager en toute sécurité. 

L’assurance vol pour trottinette électrique n’est pas obligatoire, votre responsabilité civile prends en charge vos dégâts et accidents du quotidien. Pour autant, il vaut mieux choisir une couverture contre le vol. Même si on ne dispose pas, à l’heure actuelle, de statistiques sur ce moyen de transport assez récent, nous savons déjà que le vol avec agression ainsi que le vol dans un local privatif fermé à clef sont très fréquents. 

Mais alors comment choisir la bonne assurance? 

Dans un premier temps il est tout à fait possible d’utiliser un site en ligne de comparateur d’offres. Une fois votre choix effectué, vous n’avez plus qu’à prendre rendez-vous avec un conseiller ou encore souscrire une assurance en ligne. Pensez à bien regarder les conditions de prise en charge de vitre sinistre. Dans la plupart des cas, les assureurs vous proposent de vous indemniser selon trois grand cas de figure.

Le premier est le fait de se faire voler sa trottinette chez soi ou dans un local collectif. Le second cas est de se faire voler dans la rue ou sur la voie publique, et le dernier est le vol avec agression. Il s’agit ici des principaux cas de figure dans lesquels vous êtes assuré. Cela peut toutefois varier selon les assureurs.

Quant aux tarifs, ils ne sont en général pas excessifs. Comptez entre 15 et 20 euros par mois pour une formule qui inclut la protection contre le vol, en prenant en compte le fait que le tarif dépend du nombre de garanties mais également du prix d’achat de votre moyen de transport. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.