Transylvanie : 5 lieux à visiter au pays du comte Dracula

La Transylvanie est considérée comme étant la région la plus mystérieuse de la Roumanie. Elle se situe à seulement deux heures de route de  Bucarest, la capitale. Cette dernière se niche au cœur du pays, à travers les montagnes escarpées des Carpates. À cela s’ajoutent les vastes autoroutes désertes, les vallées profondes ainsi que les forêts épaisses enveloppées dans une aura énigmatique.

En Transylvanie, l’histoire et la légende vont de pair. Choisir cette région comme destination de voyage, c’est découvrir le pays du prince des ténèbres Vlad III de Valachie. Beaucoup le connaissent sous le nom de Dracula. Cet homme cruel, effrayant et redoutable doit sa légende à l’écrivain Bram Stoker.

Vous envisagez de passer vos vacances en Transylvanie ? Découvrez ses plus beaux endroits cachés de Transylvanie ainsi que ses paysages cinématographiques.

Bucarest, la ville secrète de Dracula

Bucarest, la ville secrète de Dracula

Bucarest est un passage obligatoire en Transylvanie. En effet, cette ville constitue le point de départ idéal pour un voyage en voiture. La capitale roumaine émergente et animée offre un premier contact intéressant avec le pays grâce au mélange d’architecture soviétique, aux larges avenues et aux musées imposants.

À Bucarest, vous découvrirez, par exemple, le personnage historique par lequel Stocker s’est inspiré pour créer son célèbre vampire Dracula.

Le Musée national d’histoire, quant à lui, expose un portrait de Vlad Tepes, également connu sous le nom de Vlad Dracul (« L’empaleur »). Les ouvrages historiques décrivent ce seigneur féodal du quinzième siècle comme un tyran impitoyable qui empalait, torturait et décapitait ses victimes.

Dans le vieux quartier de Curtea Veche (Ancienne Cour), retrouvez les vestiges du palais érigé par Vlad Tepes. Il se servait des cachots situés sous les fondations pour garder ses prisonniers.

Brasov, la « forêt de pieu »

Brasov, la « forêt de pieu »

Brasov représente une ville touristique. Les façades baroques, les cafés bohèmes et les magnifiques places publiques font incontestablement sa renommée. La place Sfatului, en l’occurrence, donne sur de somptueuses terrasses. C’est l’endroit parfait pour se détendre tout en admirant l’église noire.

Brasov constitue aussi le centre d’opération idéal pour visiter la région de Transylvanie. Sise à deux pas des montagnes de Bucegi et des villes de Rasnov et de Sinania, cette ville propose un large choix d’activités et d’animations.

La légende veut qu’elle soit la scène silencieuse de l’un des massacres les plus importants et les plus sanglants perpétrés par Vlad Dracul.

Bran, « le château du comte Dracula »

Bran

Le célèbre château de Bran se situe à 30 kilomètres de Brasov. Bram Stoker, auteur du roman Dracula (1897), s’en est inspiré pour décrire son célèbre vampire Dracula.  Construit au 12e siècle sur une colline, ce site militaire est devenu la forteresse la plus visitée de Transylvanie.

Bien que le village de Bran soit assez petit, il accueille un grand nombre de touristes pendant la haute saison. Sa rue principale regorge de boutiques de souvenirs ornées de crucifix, d’ail et de petits vampires sculptés en bois.

Les restaurants ne sont pas en reste. Ce sera une occasion inédite de découvrir la cuisine traditionnelle roumaine.  Soupes de viande ou de légumes (ciorbă), sarmale au mămăligă (masse de farine de maïs rôtie cuite ou frite)… Que des choix qui s’offrent à vous. !

Sighisoara, berceau de Dracula

Sighisoara, berceau de Dracula

 

Sighisoara se loge au centre du pays, à une heure et demie de Brasov. Cette citadelle médiévale regorge de maisons colorées et de rues pavées escarpées. Elle est classée patrimoine mondial, en plus d’être connue comme étant le lieu de naissance de Vlad Tepes (en 1431).

En face de la citadelle se trouve le monument le plus célèbre de Sighisoara : la maison de Dracula. Entouré de boutiques et d’anciens antiquaires, ce bâtiment est aujourd’hui un prestigieux restaurant. Vous y dégusterez des plats atypiques, comme « la nourriture du prince Dracula », avec de l’eau-de-vie de Transylvanie.

À Sighisoara, l’image de Vlad Tepes est une attraction touristique, tout comme la Tour de l’Horloge. Dans cette ville, la terreur fait partie du folklore local.

La route Transfagarasan, la route infernale

La route Transfagarasan

La route Transfagarasan surplombe le sud de la Transylvanie jusqu’à Valachie, en passant par les Carpates. Plus concrètement, 90 kilomètres de virages serrés et imposants traversent le paysage accidenté de la Roumanie.

La route Transfagarasan mène à la citadelle de Poenari, un château en ruines que le prince Vlad Tepes a agrandi et transformé en une prison. Il y torturait ses prisonniers sans éprouver les moindres remords.  On sait également que Poenari a accueilli le prince de Valachie, dont l’histoire est devenue une légende.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez réserver votre location de vacances au ski avec Locatour, le numéro du ski tout compris en France.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!