Partir en voyage : Quelles démarches pour le permis international

Partir en voyage

Vous avez prévu de conduire un véhicule lors d’un séjour à l’étranger ? C’est une bonne idée de faire la requête d’un permis de conduire international. De cette façon, vous ne risquez pas de vous retrouver dans une situation indélicate au cas où votre permis de conduire national n’est pas accepté. Découvrez ici les démarches à suivre pour demander un permis de conduire international.

Qu’est-ce que le permis de conduire international ?

Le permis de conduire est la traduction du permis de conduire local. Il permet à son détenteur de conduire un véhicule à moteur dans n’importe quelle juridiction reconnaissant le document. Le permis international n’est toutefois pas autonome. Cela signifie qu’il ne peut pas être utilisé indépendamment du permis de conduire national.

Dans les pays qui composent l’Espace économique européen à savoir les pays de l’Union Européenne, y compris le Lichtenstein, la Norvège et l’Islande, les ressortissants français sont autorisés à conduire avec leur permis national. Cela signifie qu’une demande de permis international est inutile pour se rendre dans l’un de ces pays.

Dans d’autres pays, il en est également de même, mais la différence est que l’autorisation n’est valable que pour une durée déterminée. Généralement, au-delà de trois mois de séjour dans ces juridictions, il faut passer une nouvelle fois le permis, ou tout simplement échanger l’ancien contre celui du pays où vous avez décidé de séjourner.

Cet échange est possible grâce à un accord de réciprocité établi entre deux pays. Si vous avez l’intention de vivre dans un autre pays, il vaut mieux envisager les deux dernières options plutôt que de faire les démarches pour le permis international.

Qui peut faire une demande de permis international ?

démarches pour le permis international

Si vous avez au minimum 18 ans et que vous disposez d’un permis de conduire légal dans votre pays d’origine, vous êtes en mesure de demander un permis de conduire international.

Toutefois, il faut néanmoins garder à l’esprit que malgré l’obtention d’un permis à 18 ans, certaines agences de location peuvent refuser de vous louer une voiture. Par ailleurs, la demande de permis peut être rejetée si le permis local en la possession du demandeur a fait l’objet d’une suspension ou d’une annulation.

Quelles sont les démarches à suivre pour la demande du permis de conduire international ?

La demande du permis de conduire international se fait gratuitement. Vous ne devez donc pas ajouter le moindre centime sur le dossier à déposer à l’un des guichets s’occupant de ce service. Le dossier en question doit réunir entre autres des photos d’identité récemment prises, des photocopies d’une pièce d’identité et du permis national, un formulaire à remplir avant l’envoi ou le dépôt du dossier, etc.

Dans certains guichets, il se pourrait qu’on vous demande un justificatif de domicile. Pour éviter de voir votre dossier être rejeté, il vaudrait donc mieux en prévoir un au cas où ce serait nécessaire.

Lorsqu’on envisage de prendre un permis international, c’est bien souvent parce qu’on prévoit de voyager pendant une certaine durée. L’erreur à éviter, c’est de commencer les démarches la veille de votre départ. Votre permis ne sera jamais prêt à temps. Et n’allez surtout pas penser que vous pourrez aller poursuivre les démarches dans le pays où vous vous rendez.

Le fait est que les ambassades et consulats ne sont pas habilités à fournir ce genre de document. La demande se fait donc uniquement dans votre pays d’origine, notamment auprès des préfectures, sous-préfectures ou dans certaines mairies. Vous pouvez également effectuer une demande de permis international sur le site d’Auto Démarche, via internet.

Partir en voyage et conduire en Thailande : le permis international

L’accord de réciprocité : de quoi s’agit-il ?

L’accord de réciprocité est une démarche à suivre lorsque vous voulez échanger votre permis national contre un permis étranger. Mais avant d’en arriver là, il faut être sûr que vous vous installez pour de bon ou pendant longtemps dans le nouveau pays. Si vous prévoyez y passer moins de trois ans, il ne vaut sans doute pas la peine de penser à cette option.

De nombreux pays ont conclu un accord de réciprocité avec la France, ce qui permet à leurs ressortissants de ne pas avoir à passer le permis français lorsqu’ils viennent vivre en France. De même, les citoyens français vivant dans ces pays sont épargnés de cette obligation.

Pour l’échange d’un permis national contre un permis étranger, tout français doit se rapprocher de la préfecture ou de la mairie de son lieu de domicile. Si vous avez des idées de destination de voyage, il n’est jamais trop tôt pour vous informer sur les lois liées à la sécurité routière. Ainsi, vous éviterez de vous précipiter à la dernière minute pour l’obtention de votre permis international.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez réserver votre location de vacances au ski avec Locatour, le numéro du ski tout compris en France.