Où et quand voir des aurores boréales au Canada ?

quand voir des aurores boréales au Canada

Les aurores boréales proposent un spectacle magique, à a fois dramatique et envoûtant, qui coche toutes les bonnes cases pour nous fasciner, avec un véritable festival de lumières dans la pénombre. Bien plus que l’autorisation de voyage pour les USA ou l’Australie, l’AVE (qui est un peu l’ESTA pour le Canada) donne lieu à des aventures humaines qui vous changent une vie. Mais qu’est-ce qui provoque l’aurore boréale ? Où et quand voir ce spectacle de lumière époustouflant ?

Comment se produit une aurore boréale ?

Au centre de notre système solaire se trouve le soleil qui maintient la vie sur notre planète. Les nombreux champs magnétiques du soleil se déforment et se tordent lorsque notre « étoile parente » tourne sur son axe. Lorsque ces champs se nouent, ils éclatent et créent ce que l’on appelle des taches solaires. Ces dernières se produisent généralement par paires… et certaines peuvent afficher un diamètre plusieurs fois supérieur à celui de la Terre.

Aurores boréales et découverte du Grand Nord canadien - Canada

Au centre du soleil, la température avoisine les 15 millions de degrés Celsius. Lorsque la température à sa surface fluctue, le soleil « bouillonne », produisant des bulles. Des particules s’échappent de l’étoile depuis les taches solaires, projetant des particules de plasma, connues sous le nom de « vent solaire ». Il faut environ 40 heures à ces vents pour atteindre la Terre. Ce sont ces perturbations météorologiques qui produisent des aurores boréales. L’intensité des particules solaires est mesurée par l’indice « KP », sur une échelle de 0 à 9. Plus la valeur est élevée, plus vous avez de chances de voir une aurore boréale depuis des lieux plus ou moins éloignés des pôles.

Le Canada est-il le seul pays au monde où l’on peut voir des aurores boréales ?

Pour le baroudeur invétéré qui souhaite traquer l’aurore boréale pour la barrer de sa liste des choses à voir au moins une fois dans une vie, l’Alaska et le nord du Canada sont incontournables. Et ça tombe bien : la nationalité française est un atout non négligeable pour se rendre dans ces deux contrées, puisque nous sommes exemptés du visa classique, à la faveur de l’ESTA pour l’Alaska et de l’AVE pour le Canada.

Mais il n’est pas toujours facile de visiter ces vastes étendues sans limite. La Norvège, la Suède et la Finlande sont également le théâtre de belles aurores boréales. Pendant les périodes d’éruptions solaires particulièrement actives, on peut parfois apercevoir des aurores boréales en Ecosse, voire au nord de l’Angleterre. En de très rares occasions, les aurores boréales peuvent apparaître plus au sud.

Voyage au Canada : où et quand traquer les aurores boréales ?

Commençons par le « Quand » :

  • Septembre et octobre : statistiquement, l’indice KP est généralement très élevé pendant ces mois d’automne. Il y a toutefois un bémol : les nuits ne sont pas encore très longues, ce qui réduit vos chances de voir des aurores boréales dans la pénombre ;
  • Novembre, décembre, janvier et février : les jours sont très courts et les nuits sont très longues et surtout très sombres. Les chances de voir des aurores boréales dans le nord du Canada sont à leur maximum, surtout si la météo joue le jeu avec un ciel clair ;
  • Mars et avril : contrairement à ce que l’on pourrait penser, les aurores boréales sont courantes à l’équinoxe, avec une fréquence comparable à l’équinoxe de l’automne.

aurores boréales au Canada

Vous savez à présent quand formuler une demande pour votre AVE Canada ! Passons à présent à la question du « Où ». Le Yukon et les Territoires du Nord-Ouest sont les meilleures destinations pour voir des aurores boréales. Mais d’autres régions connaissent chaque année un spectacle de lumières de belle facture :

  • Dans le territoire éloigné et arctique du Nunavut, les aurores boréales sont tout simplement époustouflantes, notamment dans la capitale, Iqaluit, sur l’île de Baffin. C’est peut-être l’un des endroits les plus froids, les plus éloignés, les plus inhabités et donc les plus dépaysants pour vivre l’expérience des aurores boréales ;
  • Également située à une latitude élevée, la ville de Churchill, dans le nord du Manitoba, est une destination phare pour les amateurs de ce spectacle de lumière naturel. Vous pouvez également tenter une excursion d’observation des ours polaires à Churchill entre septembre et novembre, histoire de faire d’une pierre deux coups !
  • Le Québec : pour maximiser les possibilités de voir les aurores boréales au Québec, vous devrez vous rendre dans les régions les plus au nord de cette province, comme Kuujjuaq, par exemple.
  • Les Rocheuses canadiennes : dans les basses latitudes, vos meilleures chances seront du côté de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et des Rocheuses canadiennes, en général. Les parcs nationaux de Banff et de Jasper sont des destinations intéressantes en ce sens.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez réserver votre location de vacances au ski avec Locatour, le numéro du ski tout compris en France.