Nappark, une auberge sympa à Bangkok

Lors de mon avant dernier article, je vous expliquais qu’en arrivant à l’aéroport de Bangkok, j’ai emprunté un bus pour rejoindre le cendre de Bangkok. Un ami s’y trouvait et avait entamé ses vacances avant moi. Je devais le rejoindre pour que nous puissions aller à l’auberge Nappark. Il y logeait depuis quelques jours et de mon côté, j’avais fait une réservation la veille de mon départ pour une nuit. En effet, l’idée était de se reposer et de repartir le lendemain direction Koh Phangan dans le Sud du Pays.

J’aurais pu tenter d’aller à l’auberge sans réserver, mais sachant qu’elle était assiégée par les touristes, mon ami m’avait conseillé de réserver en ligne. En réservant sur leur site Internet, on ne nous demande même pas le numéro de carte bancaire, en gros il suffit juste de donner les dates et le nombre de personnes pour obtenir une confirmation à présenter directement le jour de l’arrivée.

Nappark hostel

Nappark est l’une des auberges les plus connues de Bangkok vu les avis que l’on retrouve sur Internet. Elle est idéalement située puisqu’elle se trouve à quelques pas du fameux quartier très animé de Khao san road. Ses chambres sont énormes et disposent d’au moins 20 lits. Le tout a très bien été aménagé de sorte à ne pas gêner les personnes souhaitant dormir. En effet, les deux gros problèmes des auberges de jeunesses c’est le bruit et la lumière quand on veut dormir. Pour le bruit on peut généralement pas faire grand chose, pour le coup, j’ai eu la chance d’être avec des personnes « civilisées » et pour la lumière, chaque lit dispose de sortes de rideaux pour ne pas gêner lorsque son voisin allume son téléphone ou n’importe quelle source lumineuse. Notons également que les lits une place sont assez larges.

Dans les chambres, des casiers sont mis à disposition et on peut y ranger pas mal de choses, c’est assez profond. Il faut penser à apporter un cadenas si vous voulez mettre vos affaires un minimum en sécurité. Sinon, les douches sont très propres, l’accès à Internet sur les ordinateurs de l’auberge est gratuit et le wifi est offert. Avant de rentrer à l’auberge et dans la quasi totalité des lieux en Thaïlande, il faut enlever ses tongues ou chaussures et les laisser à l’entrée.

Pour ce qui est du prix, ça peut paraître pas cher pour un européen qui est en train de lire ces quelques lignes, mais c’est assez cher par rapport à d’autres endroits de Bangkok. J’ai payé exactement 440 bahts pour une nuit soit environ 10€ et quelques centimes. Le gros avantage de cette auberge c’est surtout son emplacement proche de Khao san road, dont il sera objet d’ailleurs lors du prochain article. Sinon dans l’ensemble, mon avis sur l’auberge reste très positif en raison de tous les éléments cités au dessus. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, je m’y suis très bien reposé pour ma première vraie nuit depuis plusieurs dizaines d’heures éveillé. Lors du voyage, j’avais à peine réussi à me reposer quelques minutes…

6 commentaires

  1. elriviel 5 avril 2011
    • admin 5 avril 2011
  2. Piotr 5 avril 2011
    • admin 5 avril 2011
  3. Ana 29 juin 2011
    • Elyes 29 juin 2011

Laisser un commentaire