Le culte du vélo à Copenhague

Les habitants de Copenhague utilisent largement le vélo en guise de moyen de transport à l’image de la ville d’Amsterdam. Des pistes cyclables présentent dans toute la ville leurs permettent de circuler rapidement et de manière sécurisée. Durant la période de mai à octobre, les velos publics sont gratuits ce qui n’était pas le cas durant notre visite en novembre. Selon des statistiques récentes, il y aurait presque 40% des habitants qui se rendraient à leur travail ou dans leur établissement scolaire par le vélo nettement plus économique que le métro.

CityBike

C’est le nom du vélo gratuit que l’on peut emprunter durant la saison chaude de l’année. Il convient d’en trouver un, de déposer une pièce de 20 couronnes soit 2,70€ pour détacher le vélo. Une fois le tour terminé, il suffira de le déposer n’importe où comme le Vélib et de récupérer une pièce de 20 DKK.

Vous remarquerez que les gens font la queue en vélo au niveau des feux, ce qui peut sembler assez insolite lorsqu’à Paris, de nombreuses personnes continuent à se faufiler au niveau du feu pour avancer même si c’est rouge. Je peux d’ailleurs vous assurer que si la ville de Paris mettait en place le système de vélos gratuits comme à Copenhague, il n’y aurait plus de vélos en moins d’une heure avec tous les jeunes qui iraient voler un vélo ! Un autre des éléments qui m’avait étonné à Copenhague c’est le fait que de nombreuses personnes laissent leur vélo sans cadenas alors que n’importe qui peut se servir. Je ne parle pas du citybike, mais des vélos personnels.

Si vous envisagez de visiter Copenhague en vélo durant les mois de novembre à mars, pensez à le protéger, ça vous évitera de revenir et de trouver votre vélo avec des stalactites ! Sinon aussi bien les velo enfant que les velos adulte sont facilement disponibles à la location dans cette ville.

Un commentaire

  1. résux 14 mars 2011

Laisser un commentaire