L’aéroport Ibn Batouta de Tanger

Il existe différents moyens de se rendre à Tanger notamment en voiture, en bateau, en train par une autre ville du pays ou encore en avion. C’est cette dernière solution pour laquelle j’avais opté en raison du prix promotionnel que j’ai eu grâce à Ryanair. L’aéroport Ibn Batouta se trouve à environ 12/13 kilomètres au sud ouest de la ville et a été inauguré en juillet 2008. Il existe trois solutions pour faire le trajet entre l’aéroport et la ville.

Taxi

Il s’agit de l’option la plus rapide et la plus logique pour un touriste. En arrivant sur place, nous avons choisi avec mes amis d’emprunter un taxi pour se rendre en ville. Les prix sont fixes et excessifs pour la distance ! J’avais lu plein de fausses informations sur les forums avant mon départ et en réalité, les prix n’avaient rien à voir. A la sortie de l’aéroport se trouve la station de taxis beiges qui permettent de regagner la ville. En journée, il faut compter 100 dirhams pour rejoindre la principale station de bus, 150 dirhams pour aller au port ou à la gare ferroviaire. La nuit les prix sont majorés se 50 à 100 dirhams sur ces mêmes distances. Prendre un taxi à Paris ou New York pour une distance équivalente reviendrait moins cher !

En voiture

Il vous est également possible de louer une voiture sur place et de rejoindre la ville par la nationale 1. Je ne pourrai vous indiquer les prix des locations car je n’ai pas trop cherché…

A pied

Le jour de notre retour en France, le vol décollait à 7 heures du matin de l’aéroport de Tanger. Sachant que la présence sur place était indispensable 2 heures avant le décollage, nous avons décidé de passer une petite partie de la nuit à l’aéroport au lieu d’aller à l’hôtel et de devoir le quitter très tôt. Vu que nous avions pas mal de temps à perdre la veille au soir, nous avons décidé de marcher depuis la zone du port jusqu’à l’aéroport. Entre temps, nous nous sommes arrêtés dans centre commercial pour nous ravitailler. Les locaux que nous croisions n’ont probablement jamais vu de touristes faire ce que nous avions fait cette nuit là !

Sans compter la pause repas, nous avons marché 3 heures. Ca nous a permis de faire du sport. Par moments, nous nous arrêtions pour demander aux locaux si nous étions bien sur le bon chemin, c’était pas compliqué puisque c’était une ligne droite, mais pour éviter de nous retrouver sur une autre route, nous préférions vérifier. Il faut dire que les Tangérois n’ont aucune notion des distances, certains annonçaient 150 mètres avant d’arriver à l’aéroport lorsqu’il n’y en avait pas moins de 3 500, d’autres indiquaient 10 kilomètres pour 2 petits kilomètres…

2 commentaires

  1. Sabrina 24 mars 2011
  2. Hervé 22 mai 2017

Laisser un commentaire