À la découverte de Kyoto : les temples et les sanctuaires

Kyoto temple

Kyoto est une très belle ville qui a été, au temps des empereurs, la capitale du Japon. Elle abrite de nombreux temples et sanctuaires qui contribuent à lui donner son charme et à attirer de nombreux touristes venus des 4 coins du monde.

Kyoto et ses temples

Voici quelques-uns de ces vestiges :

Le temple le Kinkaku-Ji

Le temple de Kinkaku-Ji a été construit en 1397 à l’initiative du shôgun Yoshimitsu Ashikaga. C’est un lieu incontournable quand il est question de découvrir la ville de Kyoto. Il s’agissait auparavant d’une villa privée, avant de devenir un temple, qui compte parmi les plus visités du Japon. Il se trouve dans la partie sud du pays et se différencie de la sobriété des temples japonais, car il est recouvert de feuilles de couleur or qui lui offrent un charme unique. Le temple longe un étang et accentue majestueusement sa beauté grâce aux reflets qu’il apporte sur le plan d’eau. Autour, vous découvrirez une très belle allée qui mène au temple de trois étages. Sa beauté est marquée par le phénix qui trône tout en haut, sur son toit.

kyoto temple

Le temple de l’eau ou Kiyomuzu-Dera

Le temple Kiyomuzu-Dera se trouve dans un quartier de la ville appelé Higashiyama, qui se situe dans la partie est. Il a été érigé pour la première fois en 780, mais fut par la suite dévasté par un incendie. Sa reconstruction s’est faite en 1633. Il s’agit plutôt d’un ensemble de temples et de sanctuaires. Le temple le plus connu est celui appelé Kiyomizu-dera Hondo. Mais ce n’est pas le seul attrait du lieu, car il arbore une très belle ouverture, plusieurs temples et des pagodes. Vous y découvrirez également une très belle cascade.

Le temple Ginkaku-Ji

Le temple Ginkaku-Ji se trouve dans le quartier d’Higashiyama, dans la partie nord-est de la ville de Kyoto. Il est aussi appelé Le Pavillon d’Argent. Ce nom ne lui a pas été attribué pour son aspect, qui ne montre aucune déclinaison vers la couleur argent. Il s’agit plutôt d’une simple traduction de Ginkaku-Ji. Le temple a été construit au 15e siècle, avec du bois laqué. Son charme se situe dans son environnement avec ses nombreux jardins, à savoir le jardin sec et son jardin japonais. Il comprend également une belle allée de bambous. Vous pouvez y admirer une vue imprenable sur la partie nord de la ville. Il présente une ambiance zen, propice à la méditation et à la relaxation.

sanctuaire kyoto

Kyoto et ses sanctuaires

Kyoto affirme également sa richesse historique avec ses sanctuaires :

Le sanctuaire de Fushimi Inari Taisha

Le sanctuaire shinto de Fushimi Inari Taisha compte parmi les plus célèbres du Japon. Il est surtout connu pour ses 10 000 toriis qui agrémentent le chemin de randonnée donnant directement sur une vallée. Il a été construit en 711. Ces toriis comportent chacun le nom de ceux qui ont financé leur construction.

Daigoji Temple in Autumn, Kyoto, Japan

Le sanctuaire Shimogamo-Jinja

Le sanctuaire shintoïste Shimogamo-Jinja se trouve dans la forêt Todasu-no-mori. Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pour y entrer, il faut passer par un portail torii. Il est constitué de plusieurs édifices, comme le Hondô, le Mitarashi, qui est réservé à la divinité de la purification, et le Maidono qui était dédié aux empereurs.

Laisser un commentaire