Mon voyage extraordinaire à Kyoto

Cette ville japonaise est connue pour sa beauté et ses lieux extraordinaires à visiter. Il n’en fallait pas plus pour que je décide de faire mes bagages et de partir découvrir par moi-même tous les atouts de cette ville. Je n’allais pas être déçue du voyage puisque tout est passionnant, intense et inoubliable.

Les magnifiques temples connus mondialement

kyotoDès mon arrivée, je souhaitais avant tout avoir la chance de visiter deux temples construits depuis des siècles et qui ont fait la réputation de la ville de Kyoto. Le temple Nanzen-ji m’est tout de suite apparu comme exceptionnel grâce à sa porte Sanmon. Gigantesque et travaillée minutieusement, je l’empruntais pour découvrir l’ensemble de ce temple classé par les temples suprêmes pour sa position dans le bouddhisme. L’escalier mis à disposition me permit de découvrir un panorama étonnant avec des feuilles d’arbres de différentes couleurs.

Pour faire une découverte spirituelle complètement différente, je décidai de me rendre au temple Ryôan-ji, connu pour son jardin composé de pierres mystérieuses. Quinze pierres sont disposées au milieu de sable blanc. Bien que cette création ait un sens certain, il est inconnu et j’ai trouvé cela encore plus intéressant puisque chaque personne qui rentre dans ce jardin hors du commun peut y trouver le sens qu’il désire.

Découverte de l’artisanat local

kyotoAu gré des visites des belles rues et des musées à voir, j’avais surtout envie de mieux connaître la population et ses fabrications. Ville qui réalise un travail exceptionnel sur la soie, j’allais pouvoir visiter de nombreuses boutiques sur ce thème. J’ai d’ailleurs réussi à m’acheter trois foulards à rapporter en souvenir. J’aurais plaisir à les porter en repensant à cette ville hors du commun.

Kyoto allait encore m’offrir d’autres émotions avec la découverte des estampes japonaises. Kyoto Hangakan Matsukû est un endroit magique où se trouvent des centaines ou des milliers d’estampes japonaises. Je pus donc comprendre que chacun y déposait le message qu’il souhaitait transmettre au travers de cet objet d’art traditionnel.

J’en profitais pour me faire expliquer la signification de certains par des japonais, ce qui me permit de me rapprocher d’eux par la même occasion. J’en ai acheté deux pour les mettre dans mon salon et repenser à cette après-midi pleine de surprises. Après cette visite, je ne pouvais penser rentrer en France sans un détour par un restaurant typique et le Koseno Sumi me combla.

Laisser un commentaire