Départ de Koh Tao pour Phuket

Après un très court séjour à Koh Tao, on avait décidé de visiter Phuket, je vous présente dans cet article toutes les informations concernant le trajet. On s’était rendu dans une agence de voyage proche du port qui se situe à quelques mètres du club de plongée. Alors que plusieurs agences ne proposaient rien en dessous de 1 500 bahts, dans cette agence on avait obtenu 700 bahts par personne.

Ne voulant pas perdre du temps en journée dans les transports, on avait décidé de faire le trajet de nuit et de se reposer en même temps. La distance entre les deux villes est d’environ 350 km. Le bateau qu’on devait prendre pour quitter l’île partait à 21 heures, voici l’intérieur…

Vous remarquerez que tous les lits sont collés les uns aux autres et qu’ils sont numérotés. Les lits du milieu sont considérés comme première classe et coûtent plus chers. Les matelas sont tous pourris, ils font très mal au dos, l’oreiller est aussi inconfortable que le matelas. Par ailleurs, l’espace est vraiment ridicule, en faisant le moindre mouvement, on touche son voisin. Le moteur du bateau est très bruyant et rend impossible toute tentative de repos.

Au final on est arrivé à 5h30 au lieu de 5h sur la terre ferme où une navette type shuttle nous attendait pour nous ramener dans un trou perdu. De là, on a attendu pendant une quinzaine de minutes le temps qu’un autre shuttle nous dépose sur un autre point d’escale où on a attendu comme des galériens pendant plus de deux heures.

Vers les coups de 9 heures du matin, un bus arrivait pour nous mener jusqu’à Phuket. Sans exagérer, ce dernier moyen de transport s’est arrêté environ toutes les 10 minutes sur la route. Voici les raisons :

  • Fait ses courses
  • Remet des colis à la poste
  • Reçois des fleurs et différents gadgets
  • Fait monter des passagers comme dans un bus de ville
  • Fait monter des vendeurs à la sauvette en touchant sa part du gâteau

Par ailleurs, tout comme le bateau, il était impossible de dormir aussi bien pour les raisons évoquées ci-dessus, mais également parce que toutes les minutes, le bus émettait un bruit horrible pendant quelques secondes, il n’y avait pas de place pour les jambes, l’odeur du gaz d’échappement rentrait dans le bus pendant tout le trajet, et les enfants ne faisaient que de crier dans les couloirs.

On est arrivé à Phuket à 15h40 au lieu de 11h. Presque 19 heures de trajet pour une distance aussi courte, c’est tout simplement horrible, d’autant plus que le repos était impossible. Bref, une fois à Phuket, on devait rejoindre Patong Beach, le quartier le plus connu de la ville.

Les taxis et tuk tuk demandaient tous entre 800 et 1 200 bahts, ce qui était énorme pour une si petite distance. Au final, on s’est dit qu’il valait mieux marcher tout en découvrant la ville. D’ailleurs, une pause repas était nécessaire, on n’avait presque rien avalé depuis la veille. Au bout d’un kilomètre de marche sous le soleil avec des sacs de sport et le soleil qui frappait fort, on a compris qu’il était impossible de terminer à pied et par chance, on tombait sur un bus qui se rendait justement à Patong Beach. (Photo prise à l’arrivée).

Le prix par personne était de 25 bahts seulement soit bien moins cher que tous les autres moyens de transports. Contrairement à Koh Phangan, on avait décidé de ne pas louer de scooter sur Phuket en raison d’une corruption importante des flics locaux qui arrêtent tous les touristes même s’ils sont en règle pour leur coller des amendes. Plusieurs de nos amis s’était d’ailleurs fait avoir plusieurs fois…

Vers 17h30, on arrivait à Patong Beach où on a tout simplement marché pour trouver un hôtel. Je vous en parlerai justement dès demain dans un nouvel article.

2 commentaires

  1. André44 23 avril 2011
    • admin 23 avril 2011

Laisser un commentaire