De Philadelphie à Los Angeles et première nuit à L.A.

L’aéroport de Philadelphie compte un nombre impressionnant d’avions dans tous les terminaux qui appartiennent à US Airways. Vers 18h heure locale, j’embarquais dans l’un d’entre eux pour Los Angeles.

Ceci est donc le dernier vol de mon voyage. J’ai pris la même compagnie emprunté pour Bruxelles à Philadelphie. Contrairement au premier tronçon du voyage, le vol étant continental, la compagnie ne servait donc pas de repas à bord mais les bagages n’étaient pas payants. En effet, ayant eu une escale, j’étais dispensé du paiement des frais du bagage enregistré, ce qui n’est pas le cas de ceux qui font uniquement Philadelphie – Los Angeles. Par ailleurs, le bagage à main est limité à 18 kilos.

Le vol s’est globalement bien déroulé à part le fait que le clown d’à côté prenait la tête avec ses déplacements incessants aux toilettes. A l’origine, l’avion est parti avec quelques minutes de retard et est arrivé à Los Angeles avec une bonne vingtaine de minutes d’avance.

LAX est si grand qu’on a roulé environ un quart d’heure à une vitesse assez rapide entre la piste d’atterrissage et le point de stationnement. Pendant ce temps, j’ai vu des avions du monde entier comme des A380 de Qantas ou d’Air France par exemple. Dès ma sortie de l’avion, je suis allé récupérer mon bagage et j’ai retrouvé mon ami qui m’attendait dans le terminal d’arrivée et qui était venu depuis un autre vol quelques minutes plus tôt.

De LAX à Downtown

Une fois réunis, nous devions rejoindre DownTown, le quartier où habite un couchsurfer qui a accepté de nous accueillir pour la nuit. Nous aurions pu prendre le taxi ou louer une voiture mais nous avons préféré prendre le bus pour deux raisons. La première, c’est que c’est nettement plus économique et la seconde, pour découvrir le Los Angeles que les touristes voient rarement.

A la sortie de l’aéroport, nous avons donc marché une vingtaine de minutes pour rejoindre la station de bus 42. La conductrice nous a expliqué où nous devions descendre pour prendre un autre bus qui nous mènerait à notre destination finale. Les gens dans le bus étaient également très ouverts et ça change radicalement de ce que l’on peut voir à Paris. A Los Angeles, même le plus grand clochard paye le bus quand il monte à bord, ce qui n’arrivera jamais en France ! Bref, après deux bus empruntés, nous sommes arrivés à DownTown et avons regagné l’appartement de John, notre hôte.

Sachant que nous devions quitter son appartement vers 6h30 du matin et que nous étions arrivés aux alentours de minuit, la nuit s’annonçait très courte. On est resté discuter pas mal de temps et l’ouverture d’esprit de John m’a particulièrement marqué. Tôt le matin, nous repartions pour prendre notre bus en direction de Las Vegas. Dès demain, je vous expliquerai les raisons qui nous ont poussé à ne pas louer de voiture et dans la suite des articles, je vous présenterai le trajet en bus de Los Angeles à Las Vegas.

10 commentaires

  1. pinkman 21 juin 2011
    • Elyes 21 juin 2011
  2. Alicia 21 juin 2011
    • Elyes 21 juin 2011
  3. matsuri 21 juin 2011
    • Elyes 21 juin 2011
  4. amine423 21 juin 2011
    • Elyes 21 juin 2011
  5. skyler7 21 juin 2011
    • Elyes 21 juin 2011

Laisser un commentaire