Culture du pourboire aux USA

Lorsqu’on voyage, on comprend un peu mieux pourquoi les étrangers nous considèrent comme des radins. En effet, dans plusieurs pays du monde dont les Etats-Unis, il y a une forte culture du pourboire dans plusieurs domaines. L’objet de cet article est de vous présenter un peu ce qui est pratiqué par les locaux et les touristes pour que vous puissiez vous faire une petite idée et ainsi établir un budget pour votre prochain voyage en Californie, au Nevada ou aux États-Unis d’une manière plus générale.

Restaurant classique

En France, dans un restaurant classique, les serveurs ont un salaire qui constitue généralement presque l’intégralité de leurs revenus. Il est d’usage de laisser un petit pourboire qui est de 1, 2 ou 3 euros par table, plus rarement au-delà. Aux USA, le salaire des serveurs dans les restaurants classiques est assez faible et il convient de laisser un certain pourcentage de l’addition en guise de pourboire. Les usages sont sensiblement les mêmes en fonction des Etats. Le minimum à laisser est de 15%, en cas de satisfaction plus importante, vous pourrez laisser 18% ou plus si vous le souhaitez. Ne vous prenez pas la tête à donner au centime près et préférez arrondir au dollar supérieur. En cas de paiement par carte bancaire, il suffira d’indiquer le montant du pourboire qui sera débité au même titre que le prix de l’addition.

Fast food

Dans la plupart des restaurants de type fast food, qu’ils appartiennent à des chaînes ou non, vous retrouverez un bocal avec inscrit en gros TIPS dessus. L’argent collecté est partagé entre les employés et dans ce cas de figure, libre à chacun de laisser de l’argent ou non.

Bars

Le premier guide touristique papier en France indique qu’il « est obligatoire » de laisser 1 dollar au moins de pourboire à chaque fois que le serveur nous apporte un verre (boisson alcoolisée ou non). Si c’était réellement le cas, je peux vous assurer que les serveurs seraient très vite riches aux Etats-Unis et auraient au moins une paye de 50 dollars de l’heure (juste en pourboire) ! Dans la pratique, pour une table de plusieurs personnes, les clients laissent 1 dollar par tournée.

Taxis

Emprunter un taxi dans une ville comme Las Vegas, San Francisco ou Los Angeles revient très vite assez cher. Pour une simple course d’une demi-heure, il n’est pas rare de laisser une cinquantaine de dollars. L’usage est de laisser 15% de l’addition en guise de pourboire.

Hôtels haut de gamme

Je considère comme hôtel haut de gamme, tout hôtel ayant un service voiturier, porteur de bagage, etc… L’usage est de laisser 2 à 5 dollars de pourboire par tâche. Encore une fois, dans le premier guide touristique papier en France, j’ai pu lire une absurdité comme le fait qu’il était obligatoire de laisser 5 dollars de pourboire à l’employé qui appelle le taxi dans la rue. Premièrement, il n’y a rien d’obligatoire et de plus, c’est assez inconcevable vu le cadre de travail. En effet, les taxis font la queue aux abords des hôtels haut de gamme et l’employé ne fait qu’ouvrir la porte. En gros, il touche un pourboire minimum à la minute pour les hôtels bien placés. Un simple calcul : 60 * 5 = 300. Si on se base sur les dires du guide touristique en question, l’ouvreur de porte gagnerait 300 dollars de l’heure en pourboire. Ca vous parait logique ?

Autres professions

La culture du pourboire s’est développée autour d’autres professions comme les coiffeurs, esthéticiennes, masseurs et plusieurs métiers axés sur la prestation de service pour les particuliers. Il est généralement conseillé de laisser 15% de pourboire. Pour anecdote, le jour où nous avons pris le bus entre San Francisco et Los Angeles, malgré le paiement en ligne, toutes taxes comprises, il nous a été demandé de laisser 1 dollar de pourboire au conducteur.

Pour un touriste de base, on se rend très vite compte qu’il est important de prévoir la case pourboire dans l’élaboration d’un budget…

5 commentaires

  1. Bruno 26 août 2011
    • Elyes 26 août 2011
  2. Sandrine 27 août 2011
    • Elyes 27 août 2011
  3. Sylvie 28 août 2011

Laisser un commentaire