Aéroport de Bruxelles, suite du trajet pour Las Vegas

Comme vous avez pu le voir hier, je vous ai expliqué comment j’ai tenté de dormir à l’aéroport de Bruxelles sans y parvenir. Ce fut dont une nuit très courte, mais au moins, j’avais la garantie d’être à l’heure pour l’enregistrement. Aux alentours de 7 heures du matin, les comptoirs d’enregistrement pour mon premier vol à destination de Philadelphie ouvraient. La compagnie opérant le vol est US Airways et le numéro de vol US 751.

Les contrôles de sécurité

De toute ma vie je n’ai jamais vu autant de contrôle et je n’ai jamais été autant contrôlé que ce jour, mais vous n’aurez aujourd’hui que la partie concernant l‘aéroport de Bruxelles. Dès demain vous retrouverez mon avis sur le vol que j’ai pris pour Philadelphie et la suite du trajet.

  • Un premier contrôle a eu lieu dans la queue pour l’enregistrement des bagages. Il s’agissait d’un employé d’US Airways qui m’a posé une tonne de questions à croire que c’était un flic. Les questions ressemblaient à : Est-ce que vous avez fait vous même vos bagages ? Vous êtes-vous séparé de vos bagages une seule seconde ? Pourquoi décoller de Bruxelles alors que vous habitez à côté de Roissy ? Comment êtes-vous venus à Bruxelles ? Où avez-vous dormi à Bruxelles ? Que comptez-vous faire aux USA ? Pourquoi autant de temps ? Avez-vous des armes dans vos bagages ? On m’a également demandé de sortir des justificatifs comme les réservations d’hôtel etc… Bref j’estime qu’il y a certaines questions inappropriées mais si c’est pour une sécurité renforcée, c’est un passage obligé et on peut rien y faire !
  • Une fois le premier contrôle terminé, je pouvais faire l’enregistrement. Lors de cette deuxième étape, j’ai à nouveau été contrôlé, la dame qui bossait au comptoir a également jugé nécessaire de poser plusieurs questions et de vérifier plusieurs documents qui n’ont rien à voir avec US Airways. A l’issue de l’enregistrement, on m’a invité à rejoindre la zone internationale pour les derniers contrôles de sécurité.
  • Dans tous les aéroports du monde, lorsque l’on passe en zone internationale, on se fait contrôler de la tête aux pieds pour vérifier qu’on ne risque pas d’introduire d’objets dangereux à bord des avions. Ce troisième contrôle a été assez rapide, même si la sécurité a ouvert mon bagage pour le retourner et finalement me laisser partir.
  • J’étais enfin tranquille et pensais que les contrôles étaient terminés, mais j’ai eu le droit à un nouveau contrôle juste avant d’embarquer dans l’avion. Un employé m’a posé plein de questions et m’a palpé, fouillé etc… J’ai enlevé mes chaussures, et il a vérifié si je ne planquais rien dans les chaussettes, il a vérifié partout même dans l’élastique du caleçon… Une fille à côté de moi a eu le droit à une fouille même dans son soutien gorge…

Voilà tous les contrôles qu’il y a eu à l’aéroport de Bruxelles, suite à quoi, je pouvais enfin monter dans l’avion. Mais juste avant, pour anecdote, prévoyez de bien manger avant d’entrer en zone internationale, ou sinon vous risquerez de dépenser 9,50€ pour manger une pastabox ridicule !

Au final, j’ai du passer au moins 40 minutes à me faire contrôler juste à l’aéroport de Bruxelles. Il y a deux ans, lorsque je me suis rendu à l’aéroport JFK à New York, je n’avais pas été contrôlé plus de 5 minutes au total !

4 commentaires

  1. matsuri 18 juin 2011
    • Elyes 18 juin 2011
  2. Alisa 18 juin 2011
    • Elyes 18 juin 2011

Laisser un commentaire