5 coins de nature au Guatémala

Aujourd’hui, on change un petit peu des sujets habituels en nous rendant en Amérique latine. J’espère que l’article vous plaira.

Moins fréquenté que le Costa Rica, destination-phare du tourisme en Amérique centrale, le Guatémala est un pays d’une grande diversité et d’une prodigieuse richesse naturelle. Si, le plus souvent, les touristes hâtifs n’en visitent que Tikal ou l’ancienne capitale de l’Amérique centrale La Antigua, quiconque voudra donner à son voyage au Guatémala une tournure plus « verte » y trouvera son bonheur. Voici une sélection de 5 lieux naturels particulièrement recommandables au Guatémala.

[Cet article, écrit par la rédaction des Voyageurs du Net, s’inspire des travaux réalisés par des élèves – en majorité guatémaltèques – de l’Alliance française de Quetzaltenango, dans le cadre de cours dispensés par l’association Ateliers francophones de journalisme.]

 

Le Refuge du Quetzal

San Rafael Pie de la Cuesta est situé à 13 kilomètres de la ville de San Marcos, à l’ouest du pays. Là se trouve la réserve El Refugio del Quetzal (« Le Refuge du Quetzal »). Il s’agit d’un lieu privilégié pour l’observation de l’oiseau-emblème du Guatémala : le quetzal, au plumage vert et rouge et à la longue queue, oiseau visible quasi exclusivement à l’état sauvage. Cette réserve fait partie de l’aire ornithologique de Tacana-Tajumulco où l’on trouve d’autres oiseaux splendides et au nom alambiqué.

© Christine & Franck Dziubak – www.animode.net

La lagune de Chicabal

Le volcan et la lagune de Chicabal, deux des lieux saints les plus importants dans la cosmovision maya mam, sont situés dans les environs de San Martín Sacatepéquez (département de Quetzaltenango). Merveille naturelle, Chicabal est connue pour être une des dernières forêts de nuages dans l’ouest du Guatémala. Le brouillard donne à l’abondante flore une beauté unique et majestueuse, qui mérite de faire le court voyage depuis Quetzaltenango (24 km). Autour de la lagune, se trouvent aussi des autels sacrés qui jouent une part importante lors de nombreuses cérémonies d’invocation de la pluie, faites par des centaines de personnes chaque année.

La lagune de Magdalena

Située dans le Parc national Lagunas de Montebello, dans le département du Huehuetenango (ouest du Guatémala) et non loin de la frontière mexicaine, la lagune de Magdalena est un de ces lieux paradisiaques de nature profuse dont le Guatémala est riche. Y accéder demande quelques efforts : 18 kilomètres de randonnée, mais le lieu en vaut la peine. Des étendues étales d’eau cristalline, une grande cascade : c’est un endroit idéal pour camper et se ressourcer. Ne pas oublier d’emporter vêtements chauds et sacs de couchage : la nuit, à plus de 3000 mètres d’altitude, il peut faire entre 0° et 5°C.

Lac Atitlan

Lieu incontournable du tourisme au Guatémala, ce lac entouré de volcans offre des paysages d’une beauté rare. Bien connu des touristes et hippies, qui se sont installés à Panajachel et surtout San Pedro ou San Marcos, cet endroit est assez préservé. Les Guatémaltèques eux-mêmes apprécient de s’y rendre, de même qu’à La Antigua ou à Champerico sur la côte, pour y faire la fête dans une ambiance plus détendue qu’à la brutale capitale. Tout autour du lac, l’on trouve des éco-lodges, accessibles en lancha (barque à moteur). Une promenade sur les sentiers du lac est hautement recommandable, de préférence avec un éco-guide… et une machette à la ceinture pour dissuader des importuns (hé oui, le Guatémala, ce n’est pas la Côte d’Azur).

Le volcan Pacaya

A moins d’une heure d’Antigua, ancienne ville coloniale très prisée des touristes au Guatémala, le volcan Pacaya, du haut de ses 2552 mètres, était en constante activité éruptive de 2004 à 2010. Les flancs du volcan sont aujourd’hui ouverts au public. Allez-y accompagné d’un guide car selon les indications des sismologues, certaines zones sont déconseillées. Les paysages tantôt lunaires, nuageux ou chaotiques valent bien cette montée à pied de 1 heure, qui vous emmènera au bord des dernières coulées de laves. Pensez à prendre un sachet de chamallows pour le barbecue.

Un commentaire

  1. Mike 15 novembre 2012

Laisser un commentaire